jeudi 3 décembre 2015

CONTRE L'ANGOISSE DE SEPARATION: UN PETIT COEUR


Cette année, mon fils de deux ans et demi est rentré pour la première fois en crèche.
Première expérience en collectivité
Première vraie séparation avec maman.

Bien-sûr, il avait visité la crèche avant la rentrée.
Bien-sûr, j'ai beaucoup parlé de ce changement avec lui.
Tout d'abord, en lui racontant par anticipation tout ce que la crèche allait lui apporter de positif: des nouveaux amis, des activités nouvelles, ...
Nous avons lu ensemble des livres traitant du sujet, vu des épisodes de dessin animés.

Ensuite, j'ai beaucoup insisté sur le bonheur que nous aurions à nous retrouver chaque soir et tout ce qu'on aurait à se raconter.

Les semaines d'adaptation se sont bien passées. Peu de larmes. J'ai été rassurée en constatant la douceur, la bienveillance et le professionnalisme de ses référentes.

Puis, le jour de la vraie séparation est arrivée.
Il l'a parfaitement compris et s'est mis à hurler.
Ce fut un vrai déchirement pour moi de le laisser dans cet état et de quitter les lieux.
Je m'en suis énormément voulu, remettant en question ma décision: pourquoi est ce que je lui imposais ça? Pourquoi est ce que je m'imposais ça?
J'avais beau me répéter que c'était bon pour lui et pour moi, ça ne suffisait pas à me consoler.


Car, en vérité, l'angoisse de séparation ne touche pas seulement l'enfant, mais aussi la mère!

Je me suis autorisée à pleurer, à vivre douloureusement cette séparation  aussi de mon côté.
Je me devais d'être au plus juste dans mon ressenti affectif.
J'étais triste. Il était triste. Nous étions angoissés d'être séparés.
Je lui ai dit des phrases tel que: "je sais que c'est difficile pour toi, que tu préfèrerais être avec moi, mais ici, tu peux être bien. Pour moi aussi c'est difficile, je préfèrerais être avec toi, mais je travaille. On se manque et on se retrouve. Après le goûter, je reviens te chercher."

Peu à peu, j'ai senti que mes émotions passaient, je m'apaisais.
De son côté, c'était plus long... Je l'ai vu faire des efforts, comme mon coeur a été touché!
Je me suis promise de lui faire confiance.
De laisser le temps au temps. De ne pas tout de suite suspecter un dysfonctionnement.
Cependant, je voulais aussi l'aider à se faire confiance.
Alors, j'ai cherché sur internet, une astuce, quelque chose qui puisse lui apporter un peu de consolation et j'ai trouvé cette idée du petit coeur.

Tous les matins, je lui dessine au stylo un coeur sur sa main et je lui fais plein de bisous dedans.
Je lui dis : "c'est le coeur de maman. Il est plein de bisous et d'amour pour toi. Quand tu es triste, regarde-le, ça te rappellera que je t'aime et que je suis avec toi."

Croyez-le ou non, ça a marché! Il a adoré voir ce petit coeur sur sa main, l'a pris très au sérieux, faisant attention à ne pas l'effacer quand il se lavait les mains. Il l'a montré fièrement à tout le monde.

Ce petit coeur l'a aidé à se séparer.
Pour lui, c'est un support visuel de l'amour de sa maman, qui, même si elle n'est pas là, l'accompagne dans son quotidien.
Rapidement, il a investi son groupe, les activités, les copains, les référentes.
Il est maintenant heureux et demandeur d'aller à la crèche.
Il s'y épanouit, progresse dans ses apprentissages.
Et toujours avec son petit coeur sur sa main.

Dernièrement, une éducatrice m'a confiée que c'était devenu une petite mode à la crèche, les autres enfants réclamant aussi à leurs parents leur petit coeur :)

La cerise sur le gâteau?
Rapidement, mon fils m'a demandé de me dessiner moi aussi un coeur sur la main, dans lequel il me met plein de bisous ( et mes filles aussi) :)) Alors, moi aussi, toute la journée, je me ballade avec un petit coeur, et quand je l'aperçois, il me rappelle l'amour de mes enfants, et à quel point ils sont formidables.

Si vous saviez comme un tout petit coeur sur une main, parce que vos enfants y mettent leur amour, peut illuminer votre journée!

Il me restait à le partager avec vous ici.
C'est chose faîte aujourd'hui :)

Belle journée!



10 commentaires:

maman de trois enfants et tres bientot une nouvelle separation pour bebe et moi meme avec l'entree a la creche ... j'angoisse enormement à l'idee de laisser ma fille et a la lecture de ce texte j'en ai eu les larmes aux yeux ... peut etre que ce petit coeur sera une solution pour nous aider toutes les deux mais a 4 mois je ne suis pas persuadee que ce soit efficace tout de suite. de plus je suis moi meme educatrice en creche et sui confrontee a la separation de "l'autre cote de la barriere" sauf que dans ce cas la, je ne me sens pas professionnelle mais "juste" maman et tout ce que je peux dire aux mamans dans le cadre du boulot n'a aucun sens pour moi aujourd'hui je suis bien incapable de suivre le moindre conseil que je donne moi meme ... affaire a suivre dans quelques semaines snif

Comme je comprends le fait d'avoir du mal à suivre soi même les conseils pro que l'on donne aux autres ! La séparation est douloureuse. Autant l accepter et le vivre au plus près de son ressenti. Quelqu'il soit. Être juste avec soi même. Vous serez deux à le vivre. A 4 mois, l'odeur de maman aide et une photo. :) mais ça, je pense vous le savez déjà ;) avec en plus un petit coeur ;) pleins de chaudoudoux à vous deux.

Que de poésie encore un fois... et comme je me retrouve dans ce que vous dites !
Je note dans un coin de mon coeur cette idée, pour les jours où mon fils a du mal avec la séparation...même si maintenant il gère ça de mieux en mieux ! Je regrette de ne pas avoir lu cet article plus tôt...

C'est très gentil de me faire un aussi beau retour. C'est vrai que ce petit coeur nous a bien aidé mon fils et moi à "gérer" la séparation. D'ailleurs, pour sa rentrée en PS, en Septembre, je n'hésiterai pas moi non plus si besoin à y recourir :) belle soirée à vous.

Cet article m'inspire beaucoup. Ma fille de 7 mois rentre en crèche la semaine prochaine. Jusqu'à maintenant c'est son papa qui la gardait. Je la retrouvais tous les midis. J'angoisse tellement de ne la voir que le soir.

Bonjour, je lui demandé de m'écrire quelques choses au feutre dans le creux de ma main lorsqu'elle étai chez la nounou, environ 1 ans et demi, et je lui disait comme cela on est toute les deux. Et le soir je lui montré que je l'avais toujours. Et c'était comme ça tous les jours.

Oui, c'est vraiment difficile pour nous aussi, parents. On voudrait tant que nos enfants s'épanouissent au mieux et pouvoir être présent pour eux au mieux. Courage! Mon fils vient de passer une année de crèche, et Qd je fais le bilan aujourd'hui, je n'y vois que du positif. :)

C'est une superbe idée ! Merci de la partager ici:) trouver un moyen de faire lien, malgré l'absence. C'est tout à fait ça. Merci.

Trop joli, quelle belle idée <3

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez laisser un commentaire, c'est ici.

Share

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More